Illustration_sans_titre 17.png
Logo sinonvirgule
Illustration_sans_titre 19.png
logo On Est Prêt

L'école buissonnière, c'est un programme d’éveil citoyen en ligne, conçu pour aider celles et ceux qui le souhaitent à mieux comprendre et mieux vivre l’urgence écologique.

Le programme est gratuit, dure environ deux mois et s’organise autour de la lecture de 5 contenus et des moments d’échanges collectifs (compter une heure par semaine). Nous y abordons des sujets aussi vastes que les insuffisances de la croissance verte, la nécessité de transformer nos imaginaires ou encore les leviers d’action collectifs et individuels dont nous disposons.

 

Si vous souhaitez participer à notre prochaine cohorte prévue pour la rentrée 2022, n’hésitez pas à nous laisser votre adresse ci-dessous, on vous tiendra au courant dans les prochaines semaines ! 

👇

Merci pour votre intérêt !

Vous êtes une entreprise ou une collectivité publique ? 

 

Vous souhaitez éveiller les consciences de vos collaborateurs ?

L'école buissonnière se décline également pour un public professionnel.

On peut s'en parler directement !

Envoyez-nous un mail à contact@sinonvirgule.fr !

 

Au programme de l'école buissonnière. 

 

L'école buissonnière, c’est vaste, et on y parle donc de choses aussi différentes que de la fonte du permafrost, de l’extrême dépendance de l’humain aux énergies fossiles, de la notion de découplage entre notre activité économique et notre impact environnemental, de la colonisation de nos imaginaires, de décroissance et de revue de notre définition du travail, de l’avion, ou même de désobéissance civile.

 

Alors, comment est-ce que tout cela s’organise ? 


Voici le sommaire.

Le constat.2.jpeg

1/5 Le constat

Dans cette première partie, on dresse un portrait de l'état du monde et, au-delà de la simple question de l’urgence climatique, on aborde frontalement la problématique de l’habitabilité de la Terre. Avec nos mots, nos chiffres, nos images, et en espérant que ça vous aide à décaler votre regard et à mieux appréhender la situation.


© Crédit photo : Matt Palmer

2/5 Changer de modèle

La situation écologique d’aujourd’hui n’est pas le fruit d’une météorite mais bien du fonctionnement normal, souhaité et programmé de notre société. Dans cette deuxième partie, on se penche donc sur les liens de causalité qui existent entre l’urgence et un des fondements de notre société : la croissance économique. On décortique aussi les insuffisances des réponses actuelles.

© Crédit photo :  Le photographe Muntaka Chasant pour l’agence Solent News/Sipa

Dechets-electroniques-decharge-Agbogbloshie-Ghana.jpg
nantes_img1.jpg

3/5 Les imaginaires

Avant de créer le monde de demain, il faut être en capacité de l’imaginer. Dans cette troisième partie, on prend conscience des imaginaires qui pèsent sur nous et qui continuent à nous mener dans le mur et on découvre d’autres récits et d’autres histoires. Bref, entre le constat et les solutions, on fait une pause et on ouvre au maximum le champ des possibles.
 

© Crédit illustration :  Luc Schuiten

4/5 Une autre société

On passe le cap et on ose enfin parler de solutions. Dans cet avant-dernier chapitre, on évoque une nouvelle société, basée sur de nouveaux repères et de nouvelles définitions. Et parce qu’on avait fait le choix de beaucoup parler de croissance, on va maintenant beaucoup parler de post-croissance. Alors, à quoi ça ressemble et par quoi on commence ? 

© Crédit photo : Arno Smit

Autre société.1.png
Et moi_.1 (pas de crédits).jpeg

5/5 Et moi ?

Dans cette dernière partie, on aborde LA question centrale : qu’est-ce que moi, je peux faire ? On y aborde les différents rôles que chacun peut avoir quand il est question d’écologie : consommateur, citoyen, salarié, militant, membre d’une famille, etc. On passe aussi un peu de temps à parler de désobéissance civile et de la nécessité de changer notre rapport à la nature.

© Crédit photo :  Photo prise par un manifestant à l'occasion de la Marche pour le Climat à Paris le 09/05/2021